L’Invitation Sensuelle du Solstice d’Hiver : L’Union Langoureuse de la Lumière Blanche à la Lumière Noire au creux de nos Ventres

J’aime profondément sentir le Solstice d’Hiver s’inviter dans mon Calice de Femme… C’est ferme et d’une tendresse infini à la fois, profond et délicat. Un pur moment de volupté après une saison de feu. Lent, total, organique et sacré.

Le jour du Solstice, le 21 décembre, nous célébrons la Nuit la plus longue de l’année. Et, à partir du jour suivant, la Lumière du Jour revient dans sa Blancheur de Nacre et de brume vaporeuse…

Ce jour-ci, notre Matrice de Femme, notre Utérus, vit un moment solennel… Un pur Instant de Grâce qui transcende le Temps et me bouleverse d’amour… A chaque fois, c’est pareil… Je plonge dans le Solstice. Ou plutôt, c’est Lui qui plonge en moi. Oui, c’est cela, exactement. Il plonge en moi, et m’éclaire l’Intime sans pudeur.

A ce moment-là, au Culminant du Solstice, je la sens. La Lumière Blanche. Un faisceau en habit de nacre, à la fois éclatant et moelleux… Plein. Fécond. Direct.

Alors, ce faisceau de Lumière Blanche, lumière Vierge, Semence de Voie Lactée, pénètre le Temple de mon Ventre dans un Souffle d’Extase. Le Temps s’arrête. Instantanément. Et ce faisceau Blanc vient frapper en caresses le fond de la Grotte de mon Ventre. Le fond de mon Utérus, Calice des Calices. Les parois d’Obsidienne, Lumière Noire du plus profond de ma Grotte, sont bénis de Lumière Blanche. Et La Lumière Noire enveloppe en un souffle la Lumière Blanche. Graal Illuminé. Alchimie Première.

Là, le faisceau lacté, érigé dans sa superbe, sûr de sa destination, rejoint le fond de mon Utérus dans un Alignement parfait. Une fois par an, les parois d’Obsidienne du fond de mon Utérus, cette Obsidienne Gardienne de la Lumière Noire, d’où jaillit la Lumière des Lumières, celle que tout Alchimiste recherche… Elle est là. crevante de Sensualité. Pure fécondation profonde, Création Originelle.

C’est Horus, Amant Blanc né de la Lumière Noire, déployant en notre Saint son Premier Rayon, perçant l’Hiver depuis les confins de l’Amour…

C’est Hathor, Mère Amante Initiatrice, qui dépose une Goutte de son Lait Tantrique au fond de nos Matrices de Femmes…

Chaque année, la Lumière Blanche s’unit à la Lumière Noire que les Femmes gardent, et éclaire des espaces nouveaux dans le fond de notre Grotte… Là, sous notre regard émerveillé, se dévoile à nous ses Espaces Premiers, là, tout au fond… Les Gravures Sacrées sur la paroi de notre Ventre se montrent, les Codes se dévoilent, la Pulsation Orgasmique montre son Origine…

Là, quand la Lumière Noire rayonne depuis le fin fond de notre Graal de Femme, alors, la plus grande Magie opère. Ante Logos, avant même le Verbe. Cette Magie ne se dit pas, elle est… Simplement.

Et elle éclabousse le fond de ton Ventre chaque année, un jet de Lumière au goût de Lait et de Roche.

Et tout se passe là, sous nos doigts effleurant notre Bas Ventre… Là, juste à quelques centimètres… Le plus sublime des spectacles. La création de l’Univers, la Fécondation première. Les Noces Alchimiques du Tout Début… De Toi à Toi, rien que de toi à toi… Union Intime, fusion en noir et blanc…

Nulle question ici d’ombre et de lumière… Cela n’a pas de sens ici… Lumière Noire et Lumière Blanche, une seule et même Pulsation Orgasmique fusionnant en une Magie des Extases. Avant tout… Et après tout… La Nuit et le Jour.

Et tout cela, dans ton Ventre, ma Sœur. Dans ton Ventre, juste là… Pose ta main, ferme tes yeux.

Car je t’invite. A plonger dans ta Lumière Noire, éclatante de Vie, épatante de Création, submergea/nte d’Amour Gardienne des clés de l’Extase. A laisser te pénétrer la Lumière Blanche, /faisceau vertigineux et ardent, délicat comme de la soie.

Et laisse le fond de ta Paroi Utérine, ton Saint des Saints, être frappé et retourné d’Amour, avec une délicatesse qui faire couler les larmes de tes yeux et fondre ton Ventre, ouvert au monde souterrain de la Nuit…

Alors, laisse faire, ma Sœur, laisse faire… Une Union féconde a lieu en toi, par toi et pour toi… Un germe d’Extase brut et doux qui vient éclairer des espaces qui ne sont accessibles pleinement qu’à ce moment… Des parois de ta Grotte,les Premières. Celles qui sentent la Déesse. Et là, tu voit. Comme la flamme ferme et tendre d’une bougie venant éclairer pour la première fois, dans une époustouflante beauté, le fond d’une Grotte baignée habituellement dans le Noir absolu… Et là, tu découvres, les gravures, les peintures, les parchemins, les formules magiques, les alcôves…

Le fond de ton Ventre, ma Sœur…

Puis, prend une bougie blanche et une bougie noire. Allume d’abord la Noire. Sens-là en toi, plaquée au fond de ton Utérus. Allume ensuite la Blanche, et invite-là à te pénétrer depuis l’extérieur. Ensuite, fait couler dans un Souffle Sensuel une goutte de cire blanche fondue dans la bougie noire, et vit cette Fécondation, sent-là en toi… Pure Grâce Sensuelle…

Toi, Femme, Témoin privilégiée de la Grotte Primordiale… Tu restaures alors en Toi, à cet instant, ta Magie Première, d’une sérénité et d’une puissance folle, une Force Tranquille et Insubmersible naît en Toi.

Une Lignée Nouvelle est Née.

Car là, dans le Calice, Lilith-Eve vient de naître. Nue. Prête.

Pour le Solstice d’Hiver…

De ma Lumière féconde à la tienne, je te murmure depuis la paroi ultime de ma Grotte, avec amour et extase, et mon Lait coule jusqu’à toi,

Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.